L'envolée

Cette œuvre a été réalisée en collaboration avec Culture Trois-Rivières pour habiller la plateforme supportant ses nouveaux Vélos Musicaux. L'utilisation des quatre vélos en synchronisation produit de la musique; une sélection a été faite en fonction des événements musicaux (Festivoix, Cirque du Soleil - Juste une p'tite nuite, etc.) ayant lieu dans la ville l'été même. Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

Cette intervention artistique découle d’une visite au parc Pie-XII, où la mouette se présente comme une reine. Partout, elle attrape le regard – c’est son territoire. On tend à ignorer cet oiseau banal qui, au sol, se dandine et se bat pour nos rebuts. Pourtant, en vol, il possède une grâce étonnante pour qui veut bien prendre le temps de l’admirer, et son chant joyeux est synonyme de jours ensoleillés. J’ai voulu, par cette représentation, rendre un petit hommage à ce qu’il a de léger et d’heureux.

Les Vélos Musicaux seront accessibles tout l'été au parc Pie-XII à Trois-Rivières.

 

Redéfinir les idées prise 2

Les quatre œuvres présentées sont la reprise d’œuvres réalisées en 2015, dans le cadre du projet Redéfinir les idées. Pour l’occasion, j’ai eu la chance de collaborer avec l’organisme communautaire Point de Rue, principalement, mais aussi avec Centretien Nicolet et régions et Toit JEF de Bécancour.

Le projet lui-même donnait lieu à des rencontres, en petits groupes ou individuelles, avec des personnes en situation d’itinérance. Au cours de celles-ci, ces personnes étaient invitées à analyser le sens des mots liberté, identité et bonheur en contexte publicitaire, puis à expliquer le sens profond que ces mêmes mots ont pour eux. Les textes lisibles sur les œuvres présentées sont donc la définition que ces gens ont choisie pour ces mots.

Ces œuvres ont été adaptées récemment pour une diffusion dans une contexte public/publicitaire. Désormais plus colorées et plus contrastantes, elles attirent davantage le regard, tout en invitant à la proximité pour la lecture du texte.

C'est grâce à Culture Trois-Rivières qu'elles ont pub être exposées ainsi dans un abribus transformé en micro-galerie d'art extérieure.

 

Sous l'apparence, une identité (suite)

Ces œuvres sont la suite de la série Sous l'apparence, une identité, entamée en 2017. Cette fois-ci, une nouvelle approche est privilégiée, explorant les idées de transparence et de révélation en relation avec le thème identitaire. Au premier abord, c'est le visage que l'on voit ; le texte, plus discret, presque caché, ne révèle que partiellement la perception que la personne a de sa propre identité.

Impressions sérigraphiques sur papier Chartham, collées sur papier Arches.